Le cœur de Berlin

Résumé

Simon ne vit que pour le temps qu’il consacre à l’écriture et au vélo. À la mort de son chien, ses repères s’effritent, et lentement remonte à la surface le souvenir de Béatrice, sa sœur depuis longtemps disparue et dont il était autrefois si proche. Convaincu qu’elle se trouve encore quelque part, il décide de retrouver sa trace et de refermer le cercle d’injustice créé autour d’elle. Il trompe l’ennui d’un été caniculaire en reconstituant le vénéneux récit familial à travers ses sou venirs et l’évocation de son enfance vécue en Algérie. Mais il se lance aussi dans une quête plus profonde, celle de l’identité qu’un fils construit à partir d’un père qu’il ne connaît pas. De choses tues en révélations, de personnages brisés en êtres dédiés à la vie, Le cœur de Berlin brosse dans un style intimiste et émouvant un portrait cru du mal parfois fait aux siens, du désir d’exister et des conséquences du mensonge.

Extraits

« Berlin aux sens si supérieurs sur le monde, lui et moi nous engouffrant dans la nuit, qui la monture et qui le cavalier, portés par un rythme fluide, soumis au Temps comme d’humbles serviteurs, et moi, parfois légèrement décalé, ayant compris sous la chape des ténèbres que depuis longtemps, les chiens ne guident pas que les aveugles. »